Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience de navigation, analyser le trafic du site et personnaliser le contenu. Découvrez comment nous utilisons les cookies et comment vous pouvez les contrôler en cliquant sur "En savoir plus".

Nous pourrions demander que des cookies soient configurés sur votre appareil afin de nous permettre de savoir quand vous visitez notre site, de comprendre comment vous interagissez avec nous, d'enrichir votre expérience d'utilisateur et de personnaliser votre relation avec AtmanCo, notamment en vous proposant des publicités plus pertinentes. Vous pouvez cliquer sur les différentes catégories pour en savoir plus sur les types de cookies que nous pouvons utiliser. Veuillez noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience et sur les services qu'on vous offre.

Cookies essentiels

Ces cookies sont strictement nécessaires pour vous fournir les services et les fonctionnalités disponibles sur notre site. Comme ces cookies sont strictement nécessaires, vous ne pouvez pas les refuser sans que cela ait une incidence sur le fonctionnement du site.

Cookies de performance et de fonctionnalité

Ces cookies sont utilisés pour améliorer la fonctionnalité du site. Ils nous aident à surveiller les performances du site et servent de base à certaines décisions que nous prenons sur la manière d'améliorer votre expérience. Bien qu'ils soient importants pour nous, ces cookies ne sont pas essentiels à l'utilisation du site. Toutefois, sans ces cookies, certaines fonctionnalités peuvent devenir indisponibles.

Cookies de ciblage et de publicité

Ces cookies sont utilisés pour rendre des messages publicitaires plus pertinents pour vous et vos intérêts. Ils permettent également d'éviter qu'une même publicité ne réapparaisse continuellement, de s'assurer que les publicités sont correctement affichées et, dans certains cas, de sélectionner des publicités en fonction de vos intérêts.

Cookies d'analyse et de personnalisation

Ces cookies collectent des informations pour nous aider à comprendre comment le site est utilisé ou à quel point nos campagnes de marketing sont efficaces. Ils nous aident à savoir quelles sont les pages les plus et les moins populaires et à voir comment les visiteurs se naviguent sur le site. Ces cookies peuvent être définis par nous ou par des fournisseurs indépendants dont les services ont été ajoutés à nos pages.

En savoir plus

Qui voudriez-vous en tant que partenaire d’affaires: Walter White ou Heisenberg, de Breaking Bad?

Qui choisiriez-vous comme partenaire d’affaires: un brillant Walter White ou un dominant Heisenberg? La réponse pourrait vous surprendre!

Entretien d'embauche
Sélection
Leadership

Christine Chartrand

VP Services-conseils

dimanche, février 22, 2015

imgName

En affaires, tout comme dans la vie de tous les jours, il arrive que certaines personnalités soient en conflit. Et quoi de mieux pour étudier les différences entre les personnalités que de faire référence à un personnage qui a passé à travers toute une crise d’identité sous nos yeux?

Pour ceux et celles qui n’ont pas encore eu l’occasion de voir la télésérie Breaking Bad, il faut savoir que son histoire est centrée autour du personnage principal, Walter White qui, après avoir reçu un diagnostic de cancer, se métamorphose en son alter égo, Heisenberg, un baron de la drogue et infâme leader criminel.

Cette transformation révèle une toute nouvelle personnalité qui, étonnamment, est très naturelle pour le personnage. L’audience se demande même si Heisenberg n’est pas en fait l’incarnation de la véritable nature de Walter, qui parvient finalement à émerger…

Cela met en lumière la question suivante: est-ce que les leaders naissent ainsi ou bien sont-ils forgés? Est-ce que Walter fut toujours un leader persuasif, ou bien est-ce que le contexte l’a transformé… ou un peu des deux? Regardons tout cela de plus près!

Pour tous ceux qui sont des fans de la série, il sera très facile de différencier ces deux personnalités. Walter White, professeur de second cycle, est un être simple mais brillant, une personne dans la moyenne à l’attitude rassurante et douce,  tandis que son pseudonyme Heisenberg est ce qu’on attend d’un leader criminel : un homme passé maître dans l’art de la manipulation qui a une attitude des plus dominantes.

Leur expérience en tant que partenaire d’affaires

Lorsqu’on observe l’expérience de Walter White en tant que partenaire d’affaires, on remarque vite qu’il s’éloigne de la compagnie qu’il a aidé à mettre en oeuvre, pour finalement avoir des regrets et de la rancune lorsqu’il réalise que celle-ci connait un énorme succès. D’un autre côté, Heisenberg ne se laisse pas marcher sur les pieds une seule seconde!

Idéalement, lequel préfèreriez-vous voir à vos côtés dans votre organisation? Bon… le choix entre un collaborateur discret et un tueur sans scrupules est plutôt évident – alors utilisons plutôt Heisenberg comme une métaphore (une exagération, même!) de la personnalité plus dominante de ces deux entités.

Évaluons nos options :

L’anatomie de Walter White

En termes de personnalité, on voit très bien que Walter performerait mieux en tant que partenaire adjoint, un partenaire d’affaires qui aura tendance à éviter la confrontation, qui aura une performance dans la moyenne et dont la présence discrète pourrait souvent être ignorée.

Quoiqu’appréciée de ses proches, sa tendance à laisser passer les choses tout en accumulant de la frustration signifie qu’il est en fait une bombe à retardement.

L’émergence de Heisenberg

Si l’influence, la forte personnalité et la capacité de prendre les choses en main sont des qualités que vous recherchez en affaires, vous choisiriez peut-être Heinsenberg. Il refuse de se faire dire non, délègue les tâches (tout en ayant de très hautes attentes d’un travail efficace et bien exécuté) et a des objectifs des plus ambitieux.

Mais si jamais on voulait accueillir un nouvel employé en créant un environnement plaisant – il faut savoir que Heinsenberg n’est pas forcément la personne la plus intéressée à la synergie

En fait, son caractère carrément menaçant donne toute une nouvelle dimension à la gestion de personnalités difficiles au travail! La preuve, c’est que sa technique pour augmenter la fidélité de ses employés, c’est d’avoir une attitude plutôt menaçante au lieu de les responsabiliser. Mais si jamais vous lui assignez une tâche, vous pouvez être sure qu’elle sera accomplie… mais ne lui demandez pas comment il a fait.

Le choix d’un partenaire d’affaires dépend aussi de VOUS

Oui, oui – vous! Avant de vous lancer dans le choix d’un partenaire d’affaires, il vous faut avant tout être conscient du type de personne vous êtes et de quel genre de personnalité vous et votre équipe êtes munis afin de déterminer si le candidat pourra s’agencer harmonieusement avec le groupe que vous formez.

Peut-être que vous êtes plutôt de type traditionnel dans votre approche; dans ce cas, Heisenberg ne saurait occasionner que d’importantes confrontations de personnalités entre vous. Si vous êtes celui ou celle qui aime être en tête du projet, en ligne de front, celui ou celle qui prend les décisions finales, alors il est fort possible que le caractère de Walter White permette à votre leader intérieur d’émerger sans trop de friction. Donc, veillez à connaître votre propre personnalité ainsi que ce que vous recherchez chez vos partenaires d’affaires, et déterminez la compatibilité de ces deux éléments.

Le partenaire d’affaires et la culture organisationnelle

Quoique Walter White et Heisenberg représentent les extrémités absolues d’une gamme, il y a en a quand même probablement un qui serait un choix mieux assorti à votre culture organisationnelle.

Par exemple, est-ce que votre entreprise offre des défis stimulants, des occasions de prendre des risques et beaucoup de liberté? Ou bien propose-t-elle une forte sécurité d’emploi et de la stabilité? Est-ce que le bien-être de vos employés est un des soucis au centre de l’attention, ou est-ce que la performance est l’élément le plus crucial pour vous? Et le milieu de travail – formel ou informel?

Bien sur, si votre entreprise est très compétitive et qu’elle offre une atmosphère concurrentielle, je ne crois pas que Walter White puisse y survivre– quoiqu’Heinsenberg s’y épanouirait probablement. Il y a aussi la question de courage managérial à considérer et, soyons honnête, un Walter White ne marquerait pas beaucoup de points dans cette catégorie.

Alors souvenez-vous de considérer la culture d’entreprise avant de sélectionner un partenaire d’affaires. Plus précisément, cela veut dire identifier les valeurs et convictions, le genre d’environnement de travail, la qualité du service à la clientèle et les méthodes de travail, pour ne nommer que quelques aspects.

Plus l’agencement sera harmonieux, plus il y aura de chances que l’employé veuille rester avec vous à long terme.

Dévoilez la vérité

Il est clair que le choix entre Walter White est Heisenberg est plus ou moins une question-piège, à la base. Même s’ils sont deux moitiés de la seule et même personne, la question ultime est lequel d’entre eux est la personnalité dominante? Dans quel aspect se sent-il plus naturel, plus proche de sa véritable personnalité? Est-ce que la véritable nature de Walter White a été réprimée pendant des décennies, pour finalement manifester son potentiel inné à travers Heisenberg?

Pour tous ceux d’entre vous qui auront choisi la voie de la prudence en guise de partenaire d’affaires peut-être que vous finirez aussi par voir sa véritable personnalité se dévoiler après un temps! On ne peut pas aller à l’encontre de notre réelle personnalité très longtemps.

Un simple test de personnalité avant la décision finale vous permettrait sûrement de déceler les « parcelles de Heisenberg » cachées qui se révèleront, ultimement. Une autre raison de ne pas trop se fier aux premières impressions!

En bout de ligne, il faut toujours considérer une multitude d’éléments avant de sélectionner un partenaire d’affaires. L’objectif est, autant que possible, d’en venir à comprendre la personne devant vous, les raisons qui la poussent à la motivation et à l’action. En revanche, il ne faut pas moins se connaître soi-même, ses propres tendances naturelles ainsi que sa culture organisationnelle pour déterminer s’il y a compatibilité. Toutefois, le plus important reste d’éviter d’assumer qu’on a compris tout ce qu’il y a à comprendre sur quelqu’un en se basant sur de l’information superficielle. Il y a clairement une dimension supplémentaire à Walter White qui va au-delà de toutes nos attentes.

S'abonner à notre Infolettre

Recevez des contenus inédits pour vous aider à embaucher plus intelligemment, à diriger plus efficacement et à mieux vous développer.