Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience de navigation, analyser le trafic du site et personnaliser le contenu. Découvrez comment nous utilisons les cookies et comment vous pouvez les contrôler en cliquant sur "En savoir plus".

Nous pourrions demander que des cookies soient configurés sur votre appareil afin de nous permettre de savoir quand vous visitez notre site, de comprendre comment vous interagissez avec nous, d'enrichir votre expérience d'utilisateur et de personnaliser votre relation avec AtmanCo, notamment en vous proposant des publicités plus pertinentes. Vous pouvez cliquer sur les différentes catégories pour en savoir plus sur les types de cookies que nous pouvons utiliser. Veuillez noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience et sur les services qu'on vous offre.

Cookies essentiels

Ces cookies sont strictement nécessaires pour vous fournir les services et les fonctionnalités disponibles sur notre site. Comme ces cookies sont strictement nécessaires, vous ne pouvez pas les refuser sans que cela ait une incidence sur le fonctionnement du site.

Cookies de performance et de fonctionnalité

Ces cookies sont utilisés pour améliorer la fonctionnalité du site. Ils nous aident à surveiller les performances du site et servent de base à certaines décisions que nous prenons sur la manière d'améliorer votre expérience. Bien qu'ils soient importants pour nous, ces cookies ne sont pas essentiels à l'utilisation du site. Toutefois, sans ces cookies, certaines fonctionnalités peuvent devenir indisponibles.

Cookies de ciblage et de publicité

Ces cookies sont utilisés pour rendre des messages publicitaires plus pertinents pour vous et vos intérêts. Ils permettent également d'éviter qu'une même publicité ne réapparaisse continuellement, de s'assurer que les publicités sont correctement affichées et, dans certains cas, de sélectionner des publicités en fonction de vos intérêts.

Cookies d'analyse et de personnalisation

Ces cookies collectent des informations pour nous aider à comprendre comment le site est utilisé ou à quel point nos campagnes de marketing sont efficaces. Ils nous aident à savoir quelles sont les pages les plus et les moins populaires et à voir comment les visiteurs se naviguent sur le site. Ces cookies peuvent être définis par nous ou par des fournisseurs indépendants dont les services ont été ajoutés à nos pages.

En savoir plus

Comment accueillir un employé de retour d’un congé de maladie

Revenir d’un congé de maladie peut être difficile. Préparez-vous et suivez ces conseils pour faciliter la transition de votre employé.

Capital Humain
Expérience de l'employé

Christine Chartrand

VP Services-conseils

mercredi, octobre 15, 2014

imgName

Après avoir été en congé de maladie, retourner au travail peut exiger quelques ajustements, non seulement pour l’employé, mais aussi pour ses collègues et son gestionnaire.

Toutefois, vous pouvez assurer une transition efficace en travaillant en équipe! Voici quelques conseils sur comment bien accueillir un employé de retour d’un congé de maladie.

Soyez conscients de ce que vit l’employé

Tout d’abord, les raisons pour lesquelles un employé part en congé de maladie peuvent varier puisqu’une maladie peut être physique ou psychologique (mentale), de courte ou de longue durée, et peut même varier en intensité.

Lorsqu’il est question d’un problème physique, comme une douleur intense au dos, c’est parfois plus facile à comprendre que de comprendre un problème de santé mentale dont la cause est plus obscure. Des rapports de médecins ou des évaluations psychologiques peuvent vous fournir beaucoup d’information, mais c’est important de garder à l’esprit que le processus de rétablissement est très unique à chaque individu. Vous devez procéder au cas par cas.

Restez en contact avec l’employé en congé de maladie

Dans la mesure du possible, et avec le consentement de la personne en congé de maladie, essayez d’entrer en contact avec elle de temps en temps, avant son retour au travail. Faites ceci dans le but de maintenir un lien et de bons rapports, et de vous renseigner sur leur rétablissement.

Ne le faites pas pour discuter des projets de travail ou des échéances prochaines. Si l’employé en question montre de l’intérêt et veut être au courant des dernières nouvelles au travail, vous pouvez alors leur en parler, mais faites attention de ne pas augmenter leur niveau de stress. Apprenez comment identifier les facteurs de stress au travail.

Le fait de communiquer avec cette personne de temps à autre, pendant la période avant son retour, peut l’aider à se sentir mois à l’écart, surtout si c’est une personne très réservée et moins portée à vous contacter en premier.

Établissez un plan de retour de congé de maladie

Quand un employé fait la transition entre un congé de maladie et le retour au travail, vous ne pouvez pas improviser. Il vous faut un plan d’action! Voici quelques choses que vous devez garder à l’esprit, dont :

  • Serait-ce un retour à temps plein ou à temps partiel?
  • Leurs tâches doivent-elles être modifiées, du moins au début? (des tâches qui le garde assis à son bureau, des tâches qui n’exigent pas un contact aussi direct avec les clients, des tâches qui entraînent moins de stress, etc.)
  • Y a-t-il des tâches qui doivent être déléguées à d’autres collègues?

Vous devriez également rencontrer l’équipe en place avant le retour d’un employé en congé de maladie pour vous assurer que tout le monde est sur la même longueur d’onde. Discutez avec les employés pour apprendre comment ils se sentent quant au retour au travail de leur collègue, et pour savoir s’ils ont des questions ou des préoccupations. Mais souvenez-vous de toujours garder ces discussions positives, dans la mesure du possible. Vous voulez créer une ambiance de travail chaleureuse et accueillante pour la personne en question, et non une ambiance lourde d’inquiétudes.

Le cas échéant, ce serait peut-être bien pour vous de rester en contact avec son agent, son médecin ou avec les autres systèmes d’aide professionnelle au cas où que l’employé ait des besoins ou des contraintes particuliers desquels vous devriez être au courant. Ainsi, vous pourriez travailler ensemble pour mettre sur pied un plan de transition fait sur mesure, en respectant les conditions particulières de l’employé.

Rencontrez et accueillez l’employé de retour d’un congé de maladie

Si vous ne pouvez pas le faire personnellement, assurez-vous de nommer une personne appropriée pour rencontrer et accueillir l’employé au moment où il franchit la porte. Ne le laissez pas se débrouiller tout seul.

Créez une liste ou un ordre du jour afin de vous assurer que vous n’oubliez rien. Par exemple, faites redécouvrir à l’employé son lieu de travail, aidez-le avec son ordinateur, ses courriels et tout nouveau logiciel qu’il ne connaît pas nécessairement, et mettez-le au courant de ce qui s’est passé dans l’entreprise pendant son absence.

Restez patient et apportez-le votre appui. Si la personne qui revient travaille un peu plus lentement et qu’il est un peu moins mobilisé, allez-y à son rythme tout simplement. Si ces personnes ont besoin de prendre des pauses, donnez-leur la permission de le faire. Après tout, c’est leur première journée de retour au travail. Un meilleur moment se présentera pour favoriser la mobilisation du personnel. Donc, pour l’instant, conformez-vous à leurs besoins pour une transition en douceur.

Respectez la vie privée

Il y a des collègues qui sont plus réservés de nature; ils n’aiment pas parler de leur vie personnelle ni d’être le centre de l’attention. Si une personne revenant d’un congé de maladie a cette tendance, elle pourrait se sentir encore plus inquiète quant à son retour et d’avoir tous les yeux braqués sur elle. Soyons réalistes : même la personne la plus extravertie pourrait trouver cette transition difficile!

Donc, respectez leur vie privée et leur choix de divulguer (ou de ne pas divulguer) certains aspects  de leur congé de maladie. Ne les fixez pas des yeux, ne les inondez pas de questions, et n’exagérez pas votre sympathie en les traitant comme des victimes. Ne faites que leur dire que vous êtes content de les voir de retour et leur mentionner que vous êtes disponible pour les aider ou pour répondre à leurs questions; c’est déjà un bon début.

Plier sans casser

Il est vrai que revenir d’un congé de maladie peut présenter des difficultés, ainsi un plan de transition doit demeurer flexible. En tant que gestionnaire, si vous êtes plutôt intransigeant ou très axé sur les résultats, ce serait peut-être une bonne idée pour vous de réviser vos attentes pour les premières semaines.

Il se pourrait que vous ayez à considérer des heures de travail plus flexibles, des semaines de travail plus courtes, le télétravail, les rendez-vous chez le médecin et d’autres obligations.

Connaissez vos employés et vous-même

Connaître les personnalités de vos employés peut vous éviter de dépenser trop d’énergie quand vous devez régler certains problèmes, et quand vous voulez communiquer efficacement et que vous voulez les motiver de la bonne façon. C’est surtout vrai lorsqu’il s’agit d’une personne de retour d’un congé de maladie.

Si sa résistance à la pression laisse croire qu’elle a de la difficulté à se détendre ou à recevoir des commentaires ou des critiques, et qu’elle a constamment besoin d’encouragement, alors il vous faudra porter attention à ces tendances et de tourner votre regard vers votre propre personnalité. Êtes-vous une personne qui a de la difficulté à montrer de l’empathie? Êtes-vous plus résilient que la plupart des gens? Avez-vous la capacité de vous remettre des choses plus rapidement que la moyenne? Peu importe, c’est important de connaître les réflexes naturels de vos employés en plus des vôtres.

La transition d’un employé de retour d’un congé de maladie peut se faire sans heurts si vous êtes bien préparé et informé. Soyez empathiques, communiquez à l’interne afin de vous assurer que les collègues sont à l’aise, et ayez un plan assez flexible afin de considérer les nouvelles contraintes ou obligations. Accueillez les employés qui reviennent en apportant votre soutien et en faisant preuve de compréhension et de respect, et nommez la bonne personne pour les aider dans leur transition, surtout lors des premiers jours. De plus, le fait de connaître leur personnalité et le vôtre vous aidera également à les approcher et à les motiver de la meilleure façon possible.

S'abonner à notre Infolettre

Recevez des contenus inédits pour vous aider à embaucher plus intelligemment, à diriger plus efficacement et à mieux vous développer.