preeloader

Je suis certaine que vous n’avez jamais pensé de la gestion du rendement des employés en termes d’anatomie. Après tout, il ne s’agit que d’évaluer le rendement d’un employé en fonction de données quantitatives, n’est-ce pas?

La gestion du rendement, quand elle est exécutée correctement, est loin de représenter une simple valeur numérique. À vrai dire, elle représente le rendement d’un employé en fonction de ses compétences, de sa motivation, de la capitalisation de ses forces ainsi que de la reconnaissance et du développement de ses faiblesses. Or, si vous désirez être en mesure d’évaluer tout cela, il vous faudra plus que de simples données quantitatives.

Examinons donc de plus près l’anatomie d’une bonne gestion du rendement des employés.

 

#1 – Les yeux sont nécessaires pour la gestion du rendement

Ce premier point est assez simple : une bonne gestion du rendement vous exige d’observer le travail et le comportement d’un employé. Accomplit-il  les tâches qui lui sont assignées? A-t-il l’air motivé? A-t-il tout ce qu’il lui faut pour mener à bien ses tâches? Est-il une source de conflit au bureau?

En plus d’observer son travail et son comportement, vous devez également observer son environnement de travail. L’environnement est-il sécuritaire? Est-ce que les autres membres de l’équipe se montrent hostiles envers lui? Est-il à l’aise lorsqu’il doit utiliser l’équipement nécessaire pour son travail?

Vous devez demeurer alerte et vigilant; l’environnement dans lequel se trouve l’employé peut très bien être la cause d’un mauvais rendement. Cependant, ça peut également être un facteur important qui contribue au bon rendement. Vous devez donc offrir cet environnement aux autres travailleurs aussi!

 

#2 – Les oreilles sont indispensables

Vous devez posséder une grande capacité d’écoute à l’égard des employés que vous évaluez. Après tout, la gestion du rendement ne s’agit pas seulement d’évaluer le rendement, mais aussi de bien gérer ses employés afin qu’ils réalisent leur plein potentiel.

Soyez attentif à leurs désirs et à leurs besoins, et efforcez-vous de comprendre de quel bois ils se chauffent. Qu’il vous plaise ou non de l’admettre, vous ne savez pas tout (et moi non plus, d’ailleurs!); vos employés connaissent leur propre personnalité mieux que vous. Il se peut qu’ils sachent déjà ce qu’il leur faut pour atteindre leur plein potentiel. Tout ce que vous avez à faire, c’est être disposé à les écouter.

 

#3 – La bouche est essentielle dans la gestion du rendement

Je suis quasiment certaine que ceci est bien connu de tous, mais la bonne gestion du rendement des employés vous exige de fournir de la rétroaction constante à vos employés. Ce qui est surprenant, par contre, c’est le nombre de personnes qui ne fait aucun effort pour donner aux employés de la rétroaction valable, efficace et constructive. Bien entendu, tout le monde est différent : certains ont besoin de plus d’encouragement que d’autres, tandis que d’autres sont stimulés par la reconnaissance de leur travail. Certains sont très sensibles, contrairement à d’autres qui apprécient la critique constructive. Il n’y a pas de « one size fits all » – oui, vous devez fournir de la rétroaction, mais vous devez aussi savoir quelle méthode est la plus appropriée pour chaque employé.

Apprenez à connaître vos employés, comprenez comment ils sont bâtis naturellement et donnez-leur la rétroaction dont ils ont besoin afin d’exceller dans leur travail.

 

#4 – Le pied? Oui, le pied!

La gestion du rendement vous exige de faire tout votre possible pour améliorer le rendement de votre équipe, que ce soit en motivant vos employés, en les responsabilisant, en développant leurs habiletés, et même parfois, en mettant le pied à terre pour faire acte d’autorité.

Mais, prenons du recul pour un instant, et détournons le regard de sur les employés. Vous, en tant que gestionnaire, avez-vous ce qu’il faut pour faire acte d’autorité? Je suis persuadée que si, mais êtes-vous naturellement bâti pour faire cela? Est-ce qu’être ferme et affirmatif vous vient naturellement, ou est-ce que ça prend un peu d’effort de votre part? Si cela est naturel chez vous, êtes-vous trop sévère? Puis, si ce n’est pas naturel chez vous, savez-vous comment refaire le plein d’énergie après de telles situations?

Évidemment, vous devez mettre le pied à terre dans certaines situations, mais cela ne signifie pas que vous devez passer votre temps à piétiner partout. Si vous voulez assurer une bonne gestion du rendement, vous devez non seulement bien comprendre votre équipe, mais aussi votre propre personnalité.

 

#5 – La gestion du rendement requiert beaucoup de cœur

La gestion du rendement n’est pas chose facile; c’est un processus compliqué influencé par bien des facteurs. Mais le plus grand inconvénient, c’est que la gestion du rendement est exercée par des personnes.

Vous pensez peut-être que cela n’a rien de bien grave, car qui d’autre gérerait le rendement de toute façon? Toutefois, chaque humain est sujet à l’erreur, que l’erreur ce soit volontaire ou non. Permettez-moi d’élaborer sur ce point.

Saviez-vous que les êtres humains sont naturellement bâtis à aimer les gens qui leur ressemble? Il est facile de comprendre que les gens soient biaisés à leur propre égard, mais lorsqu’ils sont naturellement poussés à aimer ceux qui leur ressemble, il va de soi que le biais sera présent là aussi.

Avez-vous déjà rencontré quelqu’un que vous n’aimiez pas, sans savoir pourquoi? Il y avait juste quelque chose chez eux qui ne vous plaisait pas, n’est-ce pas? Ce ne sera peut-être pas volontaire, mais il est possible que vous ayez des préjugés contre ces personnes.

Vous devez avez le cœur d’être juste et de faire preuve d’éthique et d’impartialité afin d’exercer une bonne gestion du rendement des employés.

 
Somme toute, pour qu’elle soit efficace, la gestion du rendement ne peut pas être basée uniquement sur des chiffres et des données. Elle est composée d’un grand nombre d’aspects différents dont certains se manifestent naturellement chez vous et d’autres vous demandent un peu plus d’effort. Apprenez à vous connaître vous-même et à connaître votre équipe, et souvenez-vous que l’ensemble de l’anatomie d’une bonne gestion du rendement des employés est supérieure à la somme des parties qui la composent!

Pensez-vous qu’il existe d’autres « parties anatomiques » nécessaires pour une bonne gestion du rendement des employés? Faites-moi part de vos idées dans la section « commentaires »!

Leen Sawalha

L'intérêt de Leen Sawalha sur les effets de la motivation et de comportement sur ​​les entreprises lui a permis d'obtenir un baccalauréat en psychologie et d'un second baccalauréat en commerce spécialisé en gestion des ressources humaines. Actuellement dans le processus d'acquisition de son MBA, l'expertise de Leen se manifeste dans l'intégration des deux disciplines pour améliorer l'efficacité du capital humain en entreprise.

À propos d’AtmanCo

Améliorez votre productivité, performance et prospérité en vous concentrant sur votre atout le plus important: vos employés. Du recrutement à la retraite, les évaluations psychométriques d’AtmanCo vous aideront à atteindre le bonheur en entreprise (ou ce qu’on aime appeler Business Happiness)!

BLOGUEUR INVITÉ

Avez-vous une belle plume? Êtes-vous passionné(e) de RH, leadership et développement organisationnel? Voulez-vous figurer sur notre blogue pour entreprises performantes? Vous avez de la chance parce que nous acceptons les articles de blogueurs invités! Il suffit de consulter ces directives pour débuter.