preeloader

Apprendre à connaître ceux qui nous entourent – une tâche des plus difficiles… Chaque individu a tellement de traits distincts et de subtilités qu’on ne verra probablement jamais deux personnes pareilles.

Des éléments déclencheurs qui peuvent sembler tout simples ont le pouvoir de rendre quelqu’un fâché, content, triste ou joyeux. Avec le temps, on acquiert aussi des éléments déclencheurs au niveau cognitif qui font en sorte qu’on se sente d’une certaine manière lors de certains événements. Petit exemple : vous savez à quel moment il faut rire quand quelqu’un raconte une blague et quand il est 17h le vendredi, vous devenez excité.

Toutes ces émotions et ces éléments qui les déclenchent nous rendent uniques, mais c’est aussi ce qui rend la vie tellement difficile pour les leaders et les (bons) gestionnaires.

Un véritable leader doit avoir suffisamment d’intelligence émotionnelle pour bien comprendre les gens qu’il ou elle dirige.

Malheureusement, plusieurs employés ne croient pas seulement que leur patron est mauvais, mais qu’il est tellement atroce qu’ils en deviennent démotivés à travailler. Ce problème coûte jusqu’à 400 milliards de dollars en productivité perdue à chaque années aux États-Unis.

Pour être parfaitement honnête, si la gestion n’est pas capable de bien mener et diriger, c’est très probablement à cause que ses membres n’ont pas suffisamment d’intelligence émotionnelle pour motiver leurs employés et les mener au succès.

 

Qu’est-ce qui se passe quand les gestionnaires manquent d’empathie?

L’un des pires côtés du manque d’empathie et d’intelligence émotionnelle de la part des gestionnaires, c’est qu’ils n’ont généralement pas la moindre idée que c’est le cas.

Ce modèle de comportement narcissique ne leur permet pas de voir au-delà de leurs propres biais et croyances.

Les gestionnaires qui manquent d’empathie ne vont pas seulement décourager ceux qui les entourent, mais ils feront de la vie un véritable enfer pour l’employé qui veut simplement continuer à avancer et à produire.

Les employés avec de mauvais patrons détestent beaucoup de choses de leurs gestionnaires, mais manquer de considération envers les employés qui travaillent dur est un cul-de-sac pour toute organisation.

Il y a plusieurs styles et manières d’être leader, mais avoir un soi-disant « leader » aux valeurs narcissiques qui ne comprend pas le concept du travail en équipe baissera toujours la productivité de l’équipe.

Un leader, c’est quelqu’un qui connaît le chemin, qui emprunte le chemin et qui montre le chemin

– John C. Maxwell

Assurez-vous d’être en possession d’une évaluation psychométrique précise qui vous permettra de déterminer si un employé est un suffisamment bon fit pour votre organisation. Ce n’est pas donné à tout le monde d’être un leader, et avoir un mauvais candidat pour un poste important peut gâcher toute la culture de votre bureau.

 

Pourquoi c’est un problème pour beaucoup d’organisations

La beauté de vivre dans l’ère de l’information, c’est qu’on a tellement de connaissances juste aux bouts des doigts. On peut aisément valider les suppositions qui serait autrement passées inaperçues.

Le monde du travail a drastiquement changé dans les 20 dernières années. Nous avons fait d’énormes bonds dans les domaines de la technologie d’entreprise et de normes de travail et d’emploi, et de nouveaux marchés ont éclos (téléphones mobiles, réseaux sociaux, conférences vidéo) – le tout ayant une influence immense sur la main-d’œuvre.

Néanmoins, un paramètre est resté constant : un niveau de satisfaction au travail très bas.

Même si  ça peut paraître impossible, 64% des employés qui gagnent plus de 100,000$ par année ne se sentent toujours pas satisfaits. En fait, le groupe qui se sent plus heureux que tous les autres est celui qui consiste des gestionnaires et des leaders.

Bosses More Satisfied than Workers

L’égoïsme dont les leaders qui manquent d’empathie et d’intelligence émotionnelle font preuve finit par créer des employés insatisfaits par leur travail, peu importe le niveau de leur salaire.

Comme je l’ai mentionné tout à l’heure, des milliards de dollars sont perdus parce que les gens ne se sentent pas motivés à travailler pour ceux qui les gèrent. Même si vous avez la meilleure équipe au monde, la personne en charge se doit de croire en l’holacratie et en l’autonomie.

Laissez le talent s’épanouir et entourez-le de bons leaders aux bonnes personnalités.

 

Comment développer l’intelligence émotionnelle

En général, l’intelligence émotionnelle, c’est quelque chose qui s’hérite plutôt que de s’apprendre. Les types de caractère qui manquent d’empathie et d’intelligence manquent aussi d’un autre élément : la patience.

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez essayez de développer votre intelligence émotionnelle, la meilleure façon de s’y prendre, c’est d’y aller une étape à la fois. Ralentissez le rythme et prenez conscience de ce qui se produit.

Cela ne veut pas nécessairement dire qu’il faut sur-analyser toute action et expression faciale qui survient, ou de regarder l’objectif final et se demander pourquoi il n’a toujours pas été accompli. Ralentissez. Inspirez profondément, et observez autour de vous.

La vie va assez vite. Si vous ne vous arrêtez pas pour regarder autour de vous de temps en temps, vous pourriez la manquer.

– Ferris Bueller

Apprenez à connaître les personnes autour de vous et tentez de comprendre ce qui se produit, pourquoi les gens réagissent à certaines choses d’une certaine manière. Plus vous en apprenez sur ceux qui vous entourent, plus vous arriverez à percevoir leurs véritables motivations0 et comment ils pourraient s’améliorer.

En fin de compte, le résultat dépend de la volonté de la personne concernée à changer certaines de ses mauvaises habitudes et devenir un bon leader. L’ambiance du bureau reflète toujours le leadership, alors que vous soyez le PDG ou le gestionnaire des ressources humaines, essayez de comprendre vos employés et écoutez-les bien. Cela ne peut que bénéficier à votre organisation.

 

Avez-vous déjà eu un gestionnaire qui manquait d’intelligence émotionnelle?

Est-ce que vous ou vos collègues avez déjà eu affaire à une gestion qui ne traitait pas particulièrement bien ses employés? Qu’est-ce qu’on peut faire pour améliorer la gestion de certaines compagnies?

Faites-nous part de vos opinions dans la section des commentaires!

  • Bob LaTouche

    J’utilise vos tests, est-ce possible de détecter si une personne a un manque intelligence émotionnelle avec ceux-ci ? Si oui avec quel indicateur.

    • http://www.atmanco.com/ AtmanCo

      Le test atman va donner certains indicateurs sur l’intelligence émotionnelle en combinant certaines dimensions. Mais il n’y a pas de dimensions dites “pure” sur ce trait de personnalité. Si vous voulez plus d’information, vous pouvez communiquer avec nous a support@atmanco.com

Jeffrey Fermin

Jeff is an innovator in the HR tech industry. Having advised some of the best companies to work for, he has learned (and taught) great practices that will influence the next generation of the workforce.

À propos d’AtmanCo

Améliorez votre productivité, performance et prospérité en vous concentrant sur votre atout le plus important: vos employés. Du recrutement à la retraite, les évaluations psychométriques d’AtmanCo vous aideront à atteindre le bonheur en entreprise (ou ce qu’on aime appeler Business Happiness)!

BLOGUEUR INVITÉ

Avez-vous une belle plume? Êtes-vous passionné(e) de RH, leadership et développement organisationnel? Voulez-vous figurer sur notre blogue pour entreprises performantes? Vous avez de la chance parce que nous acceptons les articles de blogueurs invités! Il suffit de consulter ces directives pour débuter.