preeloader

Les temps où les femmes étaient représentées comme ayant pour seul rôle principal d’être le parent restant à la maison sont maintenant choses du passé.

Ces jours-ci, il n’est pas rare que les mères choisissent de jongler avec leur carrière et la maternité, et en tant qu’employeur, il est important de créer une atmosphère où elles peuvent le faire.

Les obligations de l’employeur lors de retour de congé de maternité ne reposent pas simplement sur les droits légaux à respecter lors du retour au travail, mais aussi sur l’engagement de fournir un environnement favorable.

Les objectifs suivants vous serviront de guide en tant qu’employeur afin que vous vous assuriez d’un retour de congé de maternité réussi!

 

Obligations de l’employeur suite au congé de maternité

Lorsque qu’il s’agit de retourner au travail après un congé de maternité, les normes indiquent généralement que l’employeur doit réintégrer les employées dans leur poste et leur assurer le revenu et les prestations auxquelles elles auraient eu droit si elles étaient restées au travail.

Les organisations ne doivent pas être discriminantes envers une femme en se fondant sur la grossesse ou la possibilité de devenir enceinte. Elles se doivent d’être accommodantes à la femme enceinte et les mères qui allaitent, même lors du retour au travail.

Bien sûr, les obligations juridiques peuvent varier selon les provinces ou pays, mais le point à retenir est que la femme ne doit jamais être pénalisée dans sa carrière à cause d’une grossesse.

Outre les obligations juridiques, il y a d’autres astuces essentielles à retenir pour tout employeur qui fait face à un retour de congé de maternité afin d’aider l’employée à retrouver le rythme aisément.

 

Opter pour une réintegration lente

Une femme venant d’avoir un bébé, en particulier s’il s’agit de son premier enfant, sera probablement une travailleuse très différente dans les premières étapes de sa réintégration. Et avec raison! Elle n’est plus au soin de son enfant à temps plein et doit compter sur quelqu’un d’autre pour le faire à sa place pour la première fois depuis la naissance du bébé.

Son année de “parler en bébé” est maintenant substitué par “parler en adulte”, l’heure de l’histoire et de la berceuse échangés contre des rapports et des conférences téléphoniques, le soutien pour son enfant troqué pour le support client. C’est un changement drastique et mentalement demandant!

L’employée vit certainement un mélange de culpabilité, d’excitation, d’anxiété et de doute de soi alors qu’elle tente de reprendre exactement là où elle avait laissé il y a près d’un an.

En tant qu’employeur, il est important de se rappeler que de permettre une période de transition harmonieuse et progressive l’aidera à s’habituer plus facilement à la nouvelle routine.

La chose la plus importante que vous pouvez donner à votre employée en situation de réintégration est du TEMPS. Le temps de reprendre ses responsabilités en main, de se réengager, d’assumer son rôle de femme au travail. Les employeurs peuvent proposer un horaire à temps partiel dans un premier temps, des heures flexibles pour répondre aux exigences des visites imprévues à la garderie, ou même le travail à domicile quelques jours par semaines.

Le simple fait d’offrir ces possibilités de réintégration peut faire sentir au nouveau parent qu’il est compris et en bout de ligne, la motive à redevenir l’employée à succès qu’elle était. Précipiter les choses ou nier que cet employé aura besoin de temps pour renouer avec le passé peut la faire enfuir plus vite que vous pouvez dire « canard en caoutchouc » !

 

Des changements au niveau de la flexibilité

Si vous aviez l’habitude de voir votre employée travailler de longues heures, voyager et être votre personne-ressource pour les tâches de dernière minute à la fin d’une journée de travail, vous pouvez vouloir reconsidérer vos attentes dans les premiers mois de son retour.

Bien sûr, certaines femmes ont les moyens et ressources nécessaires pour effectuer des heures supplémentaires ou travailler tard, mais la plupart du temps, cette flexibilité lui est difficile à trouver dans les premiers stades de son nouvel équilibre travail-famille. Partir un peu plus tôt pour respecter les heures de la garderie ou tout simplement rentrer à la maison à temps pour passer une heure ou deux avec son enfant avant le coucher est très commun.

Et si vous trouvez que cela vous stresse comme son employeur, sachez que le fait qu’elle ne puisse pas être aussi disponible comme elle le faisait auparavant la tracasse encore plus.

N’oubliez pas le conseil précédent, donnez-lui du TEMPS. Une fois que sa routine est fixée et qu’elle est en mesure de saisir ce à quoi une journée typique dans la vie d’une mère-travailleuse ressemble, elle saura peut-être vous en donner plus.

 

La gestion du changement

Une autre chose importante à considérer lors de la réintégration d’une employée après un congé de maternité est de savoir comment l’environnement de travail a changé depuis qu’elle a quitté.

En tant qu’employeur submergé par votre travail, vous pouvez avoir besoin de prendre du recul et d’examiner tous les nouveaux aspects de l’organisation afin de fournir un résumé de ceux-ci. Ils pourraient inclure de nouveaux membres du personnel, les buts de l’entreprise, les succès et les échecs, la technologie de l’information, et aussi banal que de ne plus avoir de places de stationnement disponibles!

Vous devez vous assurer de mentionner ces changements, graduellement, et d’offrir des solutions ou des ressources pour clarifier ces modifications. Sachez si elle est très adaptable ou si elle a de la difficulté avec zones grises. Pour les personnes qui ont plus de difficulté à faire face au changement, ces ajustements peuvent être perçus comme une menace et les sortir hors de leur zone de confort.

Apprenez à connaitre les talents naturels de vos employés!

 

Être attentive à cette transition plutôt émotionnelle

Enfin, soyez conscient que cette transition peut être un moment très émouvant pour votre employée, et qu’un peu d’empathie peut jouer pour beaucoup. Elle peut éprouver de la culpabilité, du stress et de l’anxiété; ce sont réactions normales, mais elles devraient également être connues et surveillées.

Faites des suivis systématiques. Demandez-lui comment la famille se porte, et permettez-lui d’être ouverte de discuter de la façon dont elle se sent.

Ce guide en tant qu’employeur afin que vous vous assuriez d’un retour de congé de maternité réussi était certainement un reflet de ma propre expérience en tant que mère qui retourne au travail, et je suis reconnaissante du soutien constant et de la compréhension de mes pairs.

Étant l’une de ces personnes ayant plus de difficulté à faire face au changement, je me suis inquiétée sur la façon dont j’allais m’adapter à mon nouvel horaire.

Le fait que mon employeur ait reconnu et accepté cette transition m’a donné un tout nouveau sens à « Employés heureux, entreprise performante », le slogan AtmanCo!

Dites, quelle a été VOTRE expérience en tant qu’employeur?

Christine Chartrand

Titulaire d'une maîtrise en psychologie en 2010 à l'Université Yorkville, Christine Chartrand a obtenu son baccalauréat en relations humaines, avec une mineure en psychologie. Elle a acquis une excellente compréhension de l'évaluation psychométrique et des méthodes de recherche, en plus de développer des compétences pour accompagner les individus dans leur cheminement personnel et professionnel.

À propos d’AtmanCo

Améliorez votre productivité, performance et prospérité en vous concentrant sur votre atout le plus important: vos employés. Du recrutement à la retraite, les évaluations psychométriques d’AtmanCo vous aideront à atteindre le bonheur en entreprise (ou ce qu’on aime appeler Business Happiness)!

BLOGUEUR INVITÉ

Avez-vous une belle plume? Êtes-vous passionné(e) de RH, leadership et développement organisationnel? Voulez-vous figurer sur notre blogue pour entreprises performantes? Vous avez de la chance parce que nous acceptons les articles de blogueurs invités! Il suffit de consulter ces directives pour débuter.