preeloader

Avez-vous déjà fait l’évaluation du niveau de bonheur de vos employés? Est-ce que votre organisation peut affirmer qu’elle a une main d’œuvre heureuse? Si vous n’êtes pas certain de vos réponses, il serait peut-être temps de prendre du recul et de penser à ce que le bonheur en entreprise veut dire pour vous, pour votre capital humain et pour votre organisation au complet.

Afin de vous aider dans votre quête de bonheur, voici 7 choses à garder en tête!

 

1 – Le bonheur peut être subjectif

Il est important de ne jamais assumer que tout le monde voit le bonheur de la même manière. C’est sûr qu’il y a certaines récompenses et incitations qui sauront attirer une majorité de votre main d’œuvre, mais il n’en reste pas moins nécessaire de franchir toutes les étapes requises afin d’apprendre à connaître les « déclencheurs de bonheur » uniques à vos employés.

Vous serez peut-être surpris d’apprendre que certains sont motivés par la compétition tandis que d’autres trouvent leur bonheur dans le travail d’équipe; certains préfèrent un bureau à aire ouverte où ils peuvent librement partager leurs idées avec des collègues et gagner en énergie de par leur présence, tandis que d’autres employés pourraient voir cela comme un élément démotivant les privant de leur espace personnel, car ils préfèrent la solitude et un milieu de travail plus tranquille.

Prenez note que, malheureusement, ces sources de bonheur ne se révèlent pas toujours dès le départ, alors prenez le temps de les découvrir aussi vite que possible… avant qu’il ne soit trop tard!

 

2- Le bonheur en entreprise prédit la performance

Il y a plusieurs études qui révèlent que l’employé heureux = une meilleure performance. Pourquoi? On peut dire que les employés heureux ont plus de chances d’être mobilisés, probablement parce qu’ils utilisent leurs forces naturelles et ils travaillent pour une organisation qui est consciente de leurs besoins.

La communication ouverte, l’implication et même les opportunités de s’améliorer sont aussi des aspects du milieu de travail qui peuvent accroître le niveau de bonheur, améliorant ainsi la performance. Alors, non seulement le bonheur peut stimuler la performance, mais la performance peut aussi stimuler le bonheur!

 

3 – Le bonheur en entreprise affecte l’organisation à tous les niveaux

Observons ensemble comment le bonheur dans un domaine en particulier peut avoir un effet de propagation à l’intérieur de votre organisation. Supposons que votre département du service à la clientèle est particulièrement heureux. Les tendances naturelles de ces employés sont de vouloir rendre service, d’être à la recherche constante d’information et d’avoir un certain niveau de résilience quand il faut faire face aux plaintes des clients – toutes sont des forces qu’il est essentiel de posséder afin d’avoir du succès dans un tel poste, et donc ces personnes se sentent accomplies et sont heureuses en entreprise.

Ce phénomène peut avoir un impact positif sur les clients qui entrent en contact avec eux, donc ceux-ci aussi profitent de ce bonheur à travers un service à la clientèle efficace et agréable.

Le directeur du département du service à la clientèle a aussi sa petite dose de bonheur dans cette situation. Les membres de son équipe se sentent à l’aise dans leurs rôles et sont donc plus faciles à motiver. Il y a donc probablement peu de résistance de leur part, d’absentéisme ou d’insatisfaction.

Peut-être que ce directeur est le genre de personne qui est orientée sur les résultats mais se sent moins confortable quand il en vient à la confrontation et l’assertion. Avec une équipe qui accomplit les objectifs (la satisfaction du client) et donc ne le force pas à entreprendre des actions correctives, il se sent beaucoup plus à l’aise dans son rôle, évitant ainsi le stress et la tension nerveuse.

Finalement, la réputation que l’organisation se mérite pour son excellent service à la clientèle et ses employés motivés peut seulement augmenter ses chances d’avoir du succès et d’emporter la victoire dans la guerre des talents.

Si ce n’est pas un exemple parfait du bonheur en entreprise, je ne vois pas ce que ça pourrait être!

 

4 – Le bonheur en entreprise n’est pas donné – il faut faire un effort!

Même si je suis d’accord avec la notion que le bonheur vient de l’intérieur, il y a quand même un certain effort requis de la part de l’employeur, du gestionnaire ou de l’organisation afin de s’assurer que ce qui est requis afin d’identifier et maintenir ces sources de bonheur est bel et bien accompli.

Que ce soit de rester à jour avec les nouvelles avancées dans le monde de la technologie, d’offrir de meilleurs avantages sociaux ou des systèmes de récompense, ou de trouver des moyens plus efficaces d’encourager les employés et de les enligner avec les rôles qui leur conviennent le mieux, il faut savoir que le bonheur au travail peut évoluer!

La génération Y, avec ses travailleurs passionnés de technologie et appréciant le risque, est un excellent exemple de l’importance pour  les organisations de rester à jour avec les tendances du moment et de continuellement faire un effort conscient pour se demander : « est-ce qu’on fait ce qu’on peut pour garder nos employés heureux et motivés au long terme? »

Si vous vous posez la question sans avoir de réponse, il serait peut-être temps de partir à la recherche d’un outil qui pourrait détecter le véritable potentiel de votre atout le plus précieux

 

5 – Cela veut aussi dire ne pas oublier les petits détails

Que ce soit de planifier un dîner aux frais de la compagnie pour votre équipe, d’offrir des conditions de travail flexibles, de payer des passes de transport collectif, d’offrir du stationnement préférentiel, un code d’habillement informel ou encore des chaises à massage au travail (pour n’en nommer que quelques-uns), vous voyez que ces détails n’ont pas à être monumentaux pour être significatifs.

Des petits signes de votre appréciation peuvent avoir tout un effet. Si un employé fait un travail exceptionnel dans le contexte d’un projet, n’oubliez pas de reconnaître ses efforts. Vous pourriez être surpris de l’effet qu’un simple « bon travail! » peut avoir, en particulier pour les personnes qui sont motivées par le renforcement positif. Souvenez-vous que le bonheur en entreprise vient sous toutes formes.

 

6 – Le bonheur en entreprise doit être continu

Une fois que vous vous êtes rendus au but, vous ne devez pas vous asseoir sur vos lauriers en vous disant que le travail est terminé! Il faut faire une évaluation continue non seulement de ce que le bonheur veut dire pour vos employés, mais aussi des aspects de leur travail qu’ils aiment moins.

Peut-être que le nouveau CRM que la compagnie vient d’acquérir n’est pas à la hauteur des attentes de ceux qui s’en servent à tous les jours. Peut-être que votre équipe rêve d’une nouvelle structure au bureau. En principe, en l’absence de l’implémentation de manières de mesurer le bonheur, vous pourriez passer outre une précieuse contribution de la part de votre main-d’œuvre.

Alors faites des sondages et proposez des questionnaires et des sessions de brainstorm. Dites à votre équipe que vous voulez rester informé quant à leur opinion… mais aussi, encore plus crucialement, quant à leur bonheur!

 

7 – Le bonheur en entreprise veut dire penser de manière un peu plus positive

Finalement, n’oubliez pas de vous concentrer sur ce qui FONCTIONNE. C’est le même principe que la psychologie positive : on a parfois besoin de se rappeler de se concentrer sur le positif, sur le bon, sur les forces de nos employés, contrairement à; ce qui N’EST PAS réalisé, N’EST PAS accompli, ou les dossiers qui n’ont PAS pu être clos.

Ceci est simplement un petit rappel que, même si on pourrait tous bénéficier d’un peu plus de formation et de développement, il y a toujours des aspects pour lesquels on a un talent naturel à offrir.

Le bonheur en entreprise vient de la découverte de tels talents et de l’opportunité offerte à ceux-ci de briller de mille feux.

 
Et c’est tout. Afin d’atteindre le bonheur en entreprise, il faut comprendre que le bonheur peut être subjectif, qu’il vient sous toutes formes, et qu’il faut faire un effort pour le mesure et l’adapter afin de garder vos employés heureux au long terme. De plus, le bonheur en entreprise qui naît dans un domaine en particulier peut avoir un impact positif sur les autres et peut prédire la performance. Finalement, souvenez-vous de vous concentrer sur le positif et de toujours garder en tête les forces de vos employés!

Est-ce que vous avez fait votre possible pour atteindre le bonheur en entreprise dans votre organisation? Il s’agirait peut-être de commencer avec des évaluations d’employés!

PS : On vient tout juste de créer notre propre groupe LinkedIn traitant du bonheur en entreprise. Pourquoi ne pas prendre part à la discussion en cours?

Christine Chartrand

Titulaire d'une maîtrise en psychologie en 2010 à l'Université Yorkville, Christine Chartrand a obtenu son baccalauréat en relations humaines, avec une mineure en psychologie. Elle a acquis une excellente compréhension de l'évaluation psychométrique et des méthodes de recherche, en plus de développer des compétences pour accompagner les individus dans leur cheminement personnel et professionnel.

À propos d’AtmanCo

Améliorez votre productivité, performance et prospérité en vous concentrant sur votre atout le plus important: vos employés. Du recrutement à la retraite, les évaluations psychométriques d’AtmanCo vous aideront à atteindre le bonheur en entreprise (ou ce qu’on aime appeler Business Happiness)!

BLOGUEUR INVITÉ

Avez-vous une belle plume? Êtes-vous passionné(e) de RH, leadership et développement organisationnel? Voulez-vous figurer sur notre blogue pour entreprises performantes? Vous avez de la chance parce que nous acceptons les articles de blogueurs invités! Il suffit de consulter ces directives pour débuter.