preeloader

Les conditions de travail flexibles fonctionnent pour les employés et les employeurs.

Dans un sondage global effectué auprès de 8000 employeurs et employés, 83% des personnes interrogées ont trouvé que le fait d’adopter une politique de conditions de travail flexibles améliore la productivité. 61% prétendent que cela a mené à des profits plus élevés, et 58% estiment que leur politique de conditions de travail flexibles a contribué à améliorer la réputation de leur entreprise.

Il est clair que le personnel apprécie avoir l’option de choisir des conditions de travail flexibles. Une étude britannique a déterminé que 42% des employés à temps plein aimeraient avoir de la flexibilité dans leur travail courant, et 70% adoreraient adopter ce style de travail dans le futur.

Alors, si les conditions de travail flexibles sont une solution gagnant-gagnant pour les employés et les employeurs, pourquoi est-ce qu’elles ne sont pas la norme?

Plusieurs gestionnaires ne sont pas familiers avec ce que les politiques de conditions de travail flexibles impliquent du point de vue pratique. Il peut y avoir des inquiétudes au sujet de la communication, ou de la préoccupation par rapport au fait que le personnel pourrait abuser du système. En bout de ligne, l’obstacle le plus important quand il en vient aux conditions de travail flexibles dans la plupart des compagnies est la culture d’entreprise.

 

7 signes que les conditions de travail flexibles sont nécessaires

La main-d’œuvre d’aujourd’hui n’est plus celle d’autrefois. Les employés, jeunes et vieux, veulent quelque chose de différent : ils cherchent des organisations qui sont en mesure de leur offrir un peu plus.

Quoique l’image typique du travailleur à la maison qui est toujours en bas de pyjama soit plutôt désuète de nos jours, plusieurs gestionnaires (et employés) continuent à associer la présence physique avec la productivité. Cette idée fausse reste intégrale à la culture de la plupart des entreprises à travers le monde, mais l’émergence des technologies de télétravail veut dire qu’on commence à voir des changements.

Tandis que de plus en plus d’entreprises adoptent le travail flexible, il est temps de se poser de nouvelles questions :

  • Comment peut-on maximiser la productivité des employés afin de profiter des politiques de conditions de travail flexibles?
  • Est-ce qu’il y a des traits qui ont plus de chances de mener à une productivité plus ou moins élevée avec le travail à distance?
  • Comment peut-on trouver la forme de travail flexible parfaite pour chaque employé?

Essayons de nous attaquer à ces trois questions majeures.

 

Les besoins des employés (et employeurs)

Horaires variables, heures comprimées, télétravail, partage des tâches, travail à temps partiel – ces formes de conditions de travail flexibles sont conçues pour satisfaire différents besoins des employés et employeurs.

Il se peut que vous ayez un représentant aux ventes dont le trajet quotidien est sorti tout droit de l’enfer et qui voudrait donc éviter les heures de pointe – un horaire variable pourrait le lui permettre. Une certaine personne en ressources humaines pourrait vouloir couper ses heures afin de pouvoir rejoindre ses enfants aux portes de l’école. Une adjointe administrative dont le partenaire travaille les fins de semaines aimerait possiblement avoir des heures comprimées pour limiter sa semaine de travail et passer les vendredis avec son partenaire. Alternativement, un employeur pourrait avoir de la difficulté avec l’espace au travail et pourrait voir le partage de bureaux comme une solution potentielle.

En conclusion : une solution one-size-fits-all, toute faite et qui conviendrait à tout le monde n’existe pas pour conditions de travail flexibles!

Vos employés ont tous des préférences et des besoins différents – et il vous faut décider quels types de conditions de travail flexibles votre entreprise pourrait et voudrait adopter.

 

Les conditions de travail flexibles et les traits de personnalité

Chaque employé est différent. Et cela s’applique non seulement à la manière de travailler, mais également au tempérament, aux motivations et aux valeurs. Trop souvent, les structures corporatives ne prennent pas en compte les différents traits de leurs employés. Des conflits au travail en résultent, et ils sont rapidement suivis d’une chute du niveau de mobilisation du personnel et d’une hausse du taux de roulement.

 

11 traits de personnalité à connaitre sur sa main d’oeuvre

Personnalité, personnalité, personnalité! Ce semble être le seul mot qu’on entend lorsqu’il en vient à la gestion des ressources humaines. Quand on parle de la compatibilité avec une culture d’entreprise ou une poste, ou encore de résolution de conflit et même de productivité d’équipe, la personnalité vole constamment la vedette.

Il est utile de considérer les dimensions de la personnalité et les traits particuliers des travailleurs, que ce soit par observation ou, encore plus efficace, au moyen d’évaluations psychométriques. Comprendre comment vos employés sont bâtis est essentiel si vous voulez créer des conditions de travail flexibles et efficaces avec eux.

Considérez les traits suivants en particulier :

  • Introversion – Généralement, les introvertis préfèrent travailler en solo ou en petites équipes. Le travail à distance est une excellente option pour plusieurs personnes avec ce trait de personnalité.
  • Spontanéité – Les travailleurs flexibles ont souvent des horaires moins rigides, alors si vos employés ont tendance à être de nature spontanée, ce genre de condition peut être plus favorable pour eux. Toutefois, les employés qui recherchent une structure stable peuvent travailler de manière moins efficace dans des circonstances autres, telles les heures comprimées.
  • Travailleurs axés sur les résultats – Ce type d’employé n’est pas intéressé par le trajet, car pour ce genre de personne, seule la destination compte. Tant et aussi longtemps qu’ils ont accès aux outils nécessaires, ces employés travailleront de manière tout aussi productive à distance qu’au bureau.
  • Adaptabilité – Ces employés respirent le changement. Vous pouvez compter sur eux pour maintenir la cadence tandis qu’ils passent du bureau à la maison au café du coin – et même tandis qu’ils accomplissent différents rôles au fur et à mesure.
  • Habileté à se concentrer – Si un employé peine à passer dix minutes sur une tâche avant de se déconcentrer, comprimer ses heures pour faire de plus longues journées pourrait ne pas être une sage décision.

 

Utiliser la communication pour combler les écarts

La solution-clé est de se servir de la technologie afin de surpasser les obstacles que le télétravail et les horaires variables impliquent. Servez-vous de Skype et d’autres technologies vidéo afin d’organiser des conférences virtuelles lorsque certains membres de l’équipe ne sont pas au bureau. Encouragez vos employés à se servir de Slack, Google Hangouts ou d’autres applications de messagerie pour garder contact.

De plus, les travailleurs à distance devraient être encouragés à visiter le bureau régulièrement – peut-être une à deux fois par mois – pour leur donner la chance d’avoir des nouvelles de leurs collègues et de rencontrer les nouvelles recrues comme il se doit.

 

Commentaires et perfectionnement

Si vous doutez de la capacité d’un employé à travailler de manière productive de la maison ou avec des heures différentes, faites un essai pendant une semaine. Ayez une session de rétroaction pour voir ce qui a fonctionné et non. Vous pourrez alors décider si certaines conditions de travail flexibles ont de bonnes chances d’avoir du succès au long terme et de la nature des changements qu’il s’agirait d’apporter.

 

Comment évaluer la productivité d’un employé en télétravail

Lorsqu’on parle de télétravail, il semble y avoir deux écoles de pensée: celle qui est en faveur, et celle qui n’est pas trop friande à l’idée de laisser les employés travailler de la maison. Plusieurs facteurs font en sorte que le télétravail puisse devenir non seulement envisageable, mais bénéfique pour votre entreprise.

Par-dessus tout, il est important de se souvenir que quand on planifie des conditions de travail flexibles, il faut qu’elles soient mutuellement bénéfiques – si elles font du mal à votre entreprise ou si elles n’apportent pas les résultats escomptés, il est temps d’y repenser.

Somme toute, votre politique de conditions de travail flexibles devrait être une réflexion des différents besoins et traits de personnalité de vos employés – en un mot, elle devrait être flexible.

Le travail flexible n’est pas pour tout le monde et les employeurs ne devraient pas s’attendre à ce que les employés l’acceptent simplement et immédiatement. Toutefois, avec une combinaison de bonne communication et de compréhension des traits des employés, ainsi qu’une utilisation raisonnée de la technologie disponible, vous êtes en bonne voie d’établir une stratégie de travail flexible qui fait plus que se payer d’elle-même. Si vos employés sont heureux, ils travailleront encore plus fort pour vous – et ils resteront avec vous même dans les moments difficiles.

Alors, comment est-ce que votre entreprise gère les conditions de travail flexibles? Selon vous, de quels traits les employés ont-ils besoin pour bien travailler à distance? Partagez avec nous dans les commentaires!

Anna Roberts

Cet article a été rédigé par notre bloggeuse invitée : Anna Roberts. Anna est écrivaine et enthousiaste du marketing numérique provenant de York, au Royaume-Uni. Elle écrit à propos des ressources humaines, du développement commercial et de la gestion du personnel pour le blogue RotaCloud.

À propos d’AtmanCo

Améliorez votre productivité, performance et prospérité en vous concentrant sur votre atout le plus important: vos employés. Du recrutement à la retraite, les évaluations psychométriques d’AtmanCo vous aideront à atteindre le bonheur en entreprise (ou ce qu’on aime appeler Business Happiness)!

BLOGUEUR INVITÉ

Avez-vous une belle plume? Êtes-vous passionné(e) de RH, leadership et développement organisationnel? Voulez-vous figurer sur notre blogue pour entreprises performantes? Vous avez de la chance parce que nous acceptons les articles de blogueurs invités! Il suffit de consulter ces directives pour débuter.